Délibéré du procès du 22 janvier 2015 : Condamné !

La répression qui frappe le rebelle libertaire s’abat sur tous les hommes. Raoul Vaneigem

Je suis déçu, je pensais que le juge utiliserait son marteau mais non, ça doit être que dans les films ou pour les grands criminels récidivistes.

La cruelle sentence est tombée pour ce procès de l'Éducation Nationale de Jules Ferry, contre un écureuil cendré !

Y'avait donc 3 faits reprochés : 2 intrusions en milieu scolaire et 1 outrage. J'ai été relaxé pour l'outrage de Madame Dubois, Proviseur  (le juge a clairement vu que Madame Dubois n'aimait pas trop les débats) et pour une des soi-disant intrusions, mais pas pour l'autre (soi-disant intrusion).

Et donc, je suis CON-DAMNÉ... !!!  à 200 noisettes d'amande avec sursis (et à une taxe de 127 noisettes pour l'État, lequel, bien-sûr, il se sert au passage pour payer... les profs... par exemple, et des porte-avions...).

Je pense savoir comment le juge a mal raisonné : il a du observer que pour cette autre intrusion, j'étais seul (il n'y avait pas de témoignage de Mathilde comme pour l'autre "intrusion") et que dans les déclarations de la plaignante (la geignante), je n'aurais point pu dire qui m'avait laissé entrer et j'aurais été confus là-dessus. Mais ce que je n'ai peut-être pas dit lors de l'audience du 22/01, c'est que face à la fureur de la dame sur "comment j'étais rentré ?" et surtout "QUI m'avait autorisé à rentrer ? ", c'est uniquement pour protéger les personnes qui m'avaient laissé rentrer, que je ne les ai pas désignées clairement.

julesferrycondamnerochex

Je suis coupable !! Coupable d'être rentré dans une "école" à 33 ans alors qu'on m'y forçât pendant 20. Coupable d'avoir voulu donner une bibliographie alors que des pubs de vodka, whisky, armes à feu (aussi maintenant), bagnoles et parfums inondent les rues ; que des nuages oranges fluo d'acide nitrique / chlorure ferrique embrasent les cieux... et que DSK nous narre sa sexualité charcutière... alors que 160 ha de terre disparaissent chaque jour en France sous les coups des bulldozers de la folie immobilière entretenue par les Élus... et j'en passe...

Bon, le prochain "prof" qui me dit qu'ils sont ouverts au dialogue, je lui jette des noix à la tronche !

Je te salue quand même, cordialement, Frédéric Gilardot (le directeur d'acacadémie)

***

Je m'en veux presque d'avoir empilé un article pour ce genre de bêtise par dessus l'article magique de Mathilde, ci-dessous, à propos des Écureuils cendrés. Lisez-le donc !

Prochain procès le 26 mars ! Même si j'ai déjà été suffisamment puni par une journée de prison garde-à-vue, humiliations, et menottes. Notre monde (société) est moche, mais on sent la beauté poindre à l'horizon. On sent la chaleur sous la glace.

« Le soleil et le baume subtil du printemps guérissaient ses blessures, et même la plaie béante de la désillusion au fond de ses entrailles se refermait. »

Extrait de « L’homme qui était mort. » de D.H. Lawrence