Si tu te plains et que tu es prof, tu es forcément la victime !

En juin 2017, j'ai eu une engueulade avec une prof. C'est pas allé bien loin. Le conflit a vite été avorté : elle a terminé par un « abruti ! » avant de monter dans sa voiture et j'ai lâché en réponse un « Connasse ! ». Mais cette dame était « prof ». Des gens qui s'échangent des noms d'oiseaux et même en mille fois pire que ça (en quantité et en qualité), ça arrive des milliards de fois par jour partout, dans les foyers, sur Internet, partout ! Mais pour le présent cas, j'ai eu droit à une convocation à la Police et cette épée de damocles par Monsieur Le Procureur :

Non seulement c'est hallucinant que La Justice s'empare de deux individus qui s'échangent un « abruti ! » et une « connasse ! » (qualification d'injure non publique) mais en prime pourquoi je serais d'office le fautif !!? Là on retrouve un moteur étrange de la Justice qui est le déséquilibre total en faveur du plaignant. Mais serait-ce parce que cette ****** est prof ? Et comment ont-il sû que c'était moi ? Suis-je le seul à traiter les profs comme ils le méritent ? Ça se passait à Albens, j'étais là-bas pour d'autres raisons. Pour arriver jusqu'à mon nom il fallait vraiment mener l'enquête.

Donc pour résumer : je m'engueule avec une prof. Et ensuite la prof porte plainte, la Police mène l'enquête, m'auditionne. Puis le procureur pose un acte de type de épée de Damocles... TOUT ÇA !!! Tout ça pour « abruti ! - connasse ! » entre deux individus. Ils sont franchement hystériques.

Ne pas oublier : si tu plains, c'est toi la victime, forcément !