I) « Tout mouvement de libération de l'homme ne saurait plus passer maintenant que par une déscolarisation.»

Ivan Illich

II) « L'oppression des enfants est première, et fondamentale. Elle est le moule de toutes les autres. »

Christiane Rochefort

III) « Quels enfants allons-nous laisser à la planète ? »

Jaime Semprun

IV) « Non plus créer des écoles alternatives, mais des alternatives à l’école »

John Holt

V) « Notre principale menace aujourd'hui est le monopole mondial de domination scolaire sur l'esprit des hommes. »

Everett Reimer

VI) « Ce qui me paraît le plus insupportable, c'est que l'école me séparait de moi-même. »

Christian Bobin

VII) « Plus l’homme se connaît par la voie officielle, plus il s’aliène »

Raoul Vaneigem

VIII) « Je perçois l'école non pas comme une institution qu'il faut réformer et perfectionner, mais comme une prison qu'il faut détruire. »

Cornélius Castoriadis

IX) « Ce qui abrutit le peuple, ce n'est pas le défaut d'instruction mais la croyance en l'infériorité de son intelligence. »

Jacques Rancière

X) « Prisonnier de l'idéologie scolaire, l'être humain renonce à la responsabilité de sa propre croissance et, par cette abdication, l'école le conduit à une sorte de suicide intellectuel. » Ivan Illich

XI) « Les hommes qui s'en remettent à une unité de mesure définie par d'autres pour juger de leur développement personnel, ne savent bientôt plus que passer sous la toise.» Ivan Illich

Site connexe : débordelisation.

LOGO 1 coul inv

Nexus

COUV NEXUS 108 WEBOn parle de nous (interview) dans le numéro 108 de Nexus de Jan/Fév 2017

Dossier « Déscolariser la société »

moinsOn a participé au dossier sur la déscolarisation du numéro 24 (août/sept 2016) du journal romand d'écologie : - Moins

L'école de la peur (texte complet)

ecoledelapeur

Attention aux méprises !

Nous ne sommes pas pour l'Instruction En Famille (IEF) sauf comme solution temporaire, celle-ci est inégalitaire et faire la part belle à une autre institution de l'ordre adulte presqu'autant problématique que l'école (si ce n'est plus !) Pourquoi toujours penser les choses en terme de systèmes fermés ?

Notre revendication se situe sur les communs et un monde ouvert : établir des écoles libres (chacun est libre d'y aller quand il veut), égalitaires (chacun peut intervenir pour enseigner), communales, citoyennes, gratuites, débarrassées de l'État, dans les espaces publics et communs, autogérées.

Bibliographie déscolarisation

Une société sans école
Ivan Illich
Mort de l'école
Everett Reimer
Le maître ignorant
Jacques Rancière
Comme des invitées de marque
Léandre Bergeron
Les apprentissages autonomes
John Holt
Pour décoloniser l'enfant
Gérard Mendel
Avertissement aux écoliers et aux lycéens
Raoul Vaneigem
Apprendre sans l'école
John Holt
Et je ne suis jamais allé à l'école
André Stern
La fin de l'éducation ? Commencements.
Jean-Pierre Lepri
Insoumission à l'école obligatoire
Catherine Baker
L'école de Jules Ferry, un mythe qui a la vie dure
Jean Foucambert
De l'éducation
Jiddu Krishnamurti
Pour l'abolition de l'enfance
Shulamith Firestone
L'école mutuelle, une pédagogie trop efficace ?
Anne Querrien
L'enfant et la raison d'Etat
Philippe Meyer
Le pédagogue n'aime pas les enfants
Henri Roorda
Les enfants d'abord
Christiane Rochefort
Les cahiers au feu
Catherine Baker
La fabrique de l'impuissance 2, l'école entre domination et émancipation
Charlotte Nordmann
La fabrique scolaire de l'histoire
Laurence de Cock et Emmanuelle Picard
L'école contre la vie
Edmond Gilliard
Libres enfants de Summerhill
A.S. Neill
Soumission à l'autorité
Stanley Milgram
Si j'avais de l'argent, beaucoup d'argent, je quitterais l'école
Une éducation sans école
Thierry Pardo
La véritable nature de l'enfant
Jan Hunt
C'est pour ton bien
Alice Miller
L'herméneutique du sujet
Michel Foucault
Ni vieux ni maîtres
Yves Le Bonniec et Claude Guillon
L'individu et les diplômes
Abel Faure
La domination adulte
Yves Bonnardel
Encore heureux qu'on va vers l'été
Christiane Rochefort
S'évader de l'enfance
John Holt
Inévitablement (après l'école)
Julie Roux

Article en avant

mamandeserie

Global larcin

Le monde est un grand larcin, un grand accaparement très diversifié, chacun son butin :

Les Élus volent le pouvoir.

Les universitaires volent l'université.

Les professeurs volent l'apprendre.

Les bibliothécaires volent les bibliothèques.

Les propriétaires volent la terre.

Les patrons volent la force de travail.

Les médecins volent la médecine.

Les médias volent l'information. ... etc. (S.R.)

Scolarisation du monde (le film)

schooling the worldAvec sous-titres Fr (bouton CC)

Outil n°1 pour lever le voile

etymosvignette

Les deux faces de la même médaille

mairieecoled

Cliquez sur l'image pour l'agrandir dans un onglet

Article du 30/08/2015

Un document exceptionnel !

millecitations

Nos liens Illustrateurs

Émissions en direct sur une radio locale

LE MONDE ALLANT VERS..., un jeudi sur deux à 19h30, sur la petite radio locale : RADIO GRÉSIVAUDAN.

Vous pouvez écouter ces émissions en rejoignant le site internet de Radio Grésivaudan ou en ouvrant votre radio sur la bonne fréquence.

Générique de l'émission :

Participez en direct en appelant le :

04 76 08 91 91

Accéder aux archives des émissions sur le site de Radio Grésivaudan.

Et si la cause des causes était l'absence d'architecture spirituelle chez chacun ? --> Ecoutez l'émission sur "La Citadelle" :

Fallait oser...

« L'enfant a droit à une éducation gratuite et obligatoire. »

Charte des droits de l'enfant de l'UNESCO

Bossuet nous disait :

« Il n'y a point de plus grand obstacle à se commander soi-même que d'avoir autorité sur les autres. »

 Professeurs, déscolarisez-vous !

« Les enfants ne sont pas seulement extrêmement doués pour apprendre; ils sont bien plus doués pour cela que nous. En tant qu'enseignant, j'ai mis beaucoup de temps à le découvrir. J'étais un enseignant ingénieux et plein de ressources, habile à élaborer des séquences de cours, des démonstrations, des outils de motivation et tout ce galimatias. Et ce n'est que très lentement et douloureusement - croyez-moi, douloureusement ! - que j'ai réalisé que c'était quand je me mettais à enseigner le moins que les enfants se mettaient à apprendre le plus. »

John Holt

Corollaire ou conclusion de cette idée de Holt : si on enseigne à l'E.N., c'est donc pour propagander, détourner, aliéner.

Sur le refus de parvenir

« Les honneurs déshonorent, le titre dégrade, la fonction abrutit. » Flaubert

*****

« Si nous voulons un monde nouveau, comment accepter de grimper, d'être reconnu par des institutions du vieux monde ? »
Marianne Enckell

Autres citations sur le refus de parvenir

Le corps enseignant ?

On parle toujours du « corps enseignant », mais jamais de son âme... C'est parce qu'il n'en a pas. Et s'il en avait une, ce serait évidemment celle, noire et vicieuse, de Jules Ferry.  S.R.

julesferryamenoireVoici le monsieur qui s'occupe de vos enfants !

descoetdroit

« L'éducation, avec son fer de lance qu'est le système de scolarité obligatoire, avec toutes ses carottes, ses bâtons, ses notes, ses diplômes et ses références, m'apparaît aujourd'hui comme la plus autoritaire et la plus dangereuse des inventions humaines. C'est la racine la plus profonde de l'état d'esclavage moderne et mondialisé dans lequel la plupart des gens ne se sentent rien d'autre que producteurs, consommateurs, spectateurs et fans, motivés de plus en plus, dans tous les aspects de leur vie, par l'appât du gain, l'envie et la peur. »

John Holt

Lien vers des centaines d'autres citations sur le sujet (mis à jour de teps en temps)

 
Avertissement
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 612

Humour

Humour

Toi aussi tu as ton téléphone dans ta main ?

Combien sommes-nous à avoir remarqué que les gens se promènent majoritairement avec un smartphone dans la main ?

Quand même un certain nombre (au moins deux) vu l'existence de ce dessin très réaliste :

zombies smartphone

Dans les villes, les transports en commun, les universités, les parcs urbains, et tous les lieux publics divers et variés (avec des pics à certaines heures correspondant aux sorties des différents travaux forcés), les individus, et surtout les plus jeunes déambulent avec un téléphone dans la main. Vous ne voyez pas ?! S'il n'est pas dans la main, ils sont en situation où ils regardent l'écran et le touche. Mais arrêtez-vous un instant, svp, sur le nombre de gens qui font ça !!! A la terrasse des bistrots, les smartphones sont sur les tables, constamment tripatouillés. C'est vraiment beau une société en décomposition avancée, y'a toutes les nuances de tons, d'odeurs, et de couleurs d'un cadavre en décomposition.

Continuons donc de penser que les choses vont s'améliorer (en ne changeant jamais les fondations). Et ne voyons surtout pas que nos contemporains en sont maintenant, en 2015, à déambuler avec une hallucinante prothèse, directement dans la main (parce qu'en fait, c'est devenu trop fastidieux de le ranger vu la fréquence d'utilisation). Et trouvons Sylvain Rochex et ceux qui lui ressemblent vraiment très très chiants. Et gloire aux "Doudous toxiques" au plus haut des cieux pollués !

Pour les autres (les survivants), je vous propose de jouer au même même jeu désopilant auquel j'ai joué longuement hier : déambulez dans les villes et lieux publics avec votre téléphone dans la main (si possible un vieux portable pourri comme j'en ai un) et exagérez à peine le trait en ayant le bras un peu plus haut et à peine plus tendu que la normale. Je vous assure que certains (les moins atteints ou d'autres survivants) comprendront directement ce que vous signifiez. A part ça, vous pourrez agrémenter la scène de "Moi aussi !!!" notamment quand vous en croisez un avec son téléphone dans la main (c'est-à-dire tous les dix mètres donc) ou encore avec des : "Je veux m'intégrer !! " ou : "Apparemment, il faut mettre son téléphone dans sa main !". Dans cette configuration, si vous croisez quelqu'un qui n'a pas son téléphone dans sa main, vous pourrez donc lui lancer : « Hé ! Tu n'as pas ton téléphone dans ta main ! Ça ne va pas du tout, ça ! ». Bon, je vous cache pas que y'en aura d'autres qui vous prendront pour un fou... (Mais le fou... le sage... vous connaissez... ;-) ) - certains, moi y compris, ont l'habitude.

« Quels enfants allons-nous laisser à la planète ? »

Northpark - Épisode 3

Nous aussi, nous avons nos moments de Jazz et d'art contemporain... adaptés ;-) Voici l'épisode 3 de Northpark.

Une arme contre les Élus et les Profs : le petsec

petsecQue faire quand vous voyez un élu ou un prof ou quand vous allez au devant d'eux ? Comment les attaquer avec les bonnes "armes" ?

Bien-sûr, leur dire d'arrêter, de démissionner, d'aller planter des arbres, de laisser les citoyens tranquilles.

Bien-sûr, leur dire ce qu'est une vraie démocratie et une skholè, dignes de ces noms. Bien-sûr, leur dire leur lacheté et leurs crimes.

Mais surtout, leur envoyer des petsec ou les menacer avec !

Comment ça des petsec ?!

Ben vous savez bien ! Il s'agit de ces petits pétards totalement inoffensifs et très peu bruyants qui pètent quand on les jette sur le sol. J'en ai menacé récemment une secrétaire de mairie oui, vous pouvez aussi les utiliser contre bon nombre d'agents du système mais j'avais alors plutôt fini par bouder qui est une autre arme très efficace : vous boudez ostensiblement comme un enfant de 4 ans, en croisant les bras, en faisant silence, et en réalisant le faciès correspondant, c'est une arme totalement désarmante (les armes désarmantes, c'est les meilleures armes !).

Concernant l'usage de Petsec, le résultat sera excellent : les rôles cachés deviendront apparents (nous sommes des enfants politiques), la menace sera réelle symboliquement et le risque nul. Si vous utilisez des petsec contre un élu, un agent ou un prof, et que vous avez plus de 18 ans, vous pouvez être assuré que l'individu visé réfléchira pendant une éternité à pourquoi vous avez fait ce geste (si vous avez entre 30 et 90 ans, ce sera magnifique). L'agent visé sera peut-être tenté de porter plainte (réflexe pavlovien des individus scolarisés). Si la plainte va au bout, là, ce sont les procureurs et les magistrats qui seront mis face à de grandes questions ontologiques et sociétales, surtout que vous pourrez peut-être essayer d'emmener au tribunal une boîte de Petsec (passera-t-elle la cellule anti-terroriste ?). Après tout, les magistrats aussi sont des agents du système. Contre les Élus, les Profs et tous les agents, le Petsec !

Autre idée : organiser un "salon de rue" et collectiement cribler de Petsec les élus qui s'approcheraient. (Merci à Véro pour m'en avoir envoyés - par La Poste ! pas dans les pieds :-) )

petsec

"Se développer à l'école, c'est comme..." (2ème)

grand jeu

Se développer à l'école c'est comme faire du toboggan en ne faisant que monter et descendre les marches, c'est aussi comme ne pas parvenir à se défaire d'un poivrot bavard dans un bistrot alors qu'il est tard et qu'on voudrait bien rentrer chez soi.

Se développer à l'école c'est comme construire un igloo en plein désert, c'est long, c'est con, ça marche pas. Se développer à l'école, c'est comme ces gestes dont on s'aperçoit trop tard qu'ils étaient vains ou erronés, bref se développer à l'école c'est un peu comme imprimer des millions de pages qu'on ne voulait en fait pas imprimer du tout ou bien comme démonter des pièces mécaniques qu'on aurait dû laisser en place mais qu'on s'en aperçoit trop tard. Se développer à l'école, c'est comme marquer contre son camp, c'est comme boire la tasse pendant 20 ans (c'est hyper angoissant, ça). C'est comme être forcé de porter un costume, un masque ou un maquillage que l'on n'aime pas. C'est comme voir l'éclosion d'une fleur dans un herbier (c'est pas possible quoi). C'est comme se prostituer pour répondre à un chantage à la survie et à l'amour. Se développer à l'école, c'est chercher à disparaître, à se faire oublier, à devenir un bibelot d'enfant, posé là, parmi les autres enfants. Se développer à l'école, c'est passer son enfance à attendre la logique de l'école,...  la raison à tout ça... (qu'on s'estime trop petit... pour comprendre...), mais... sans que jamais, Ô grand jamais, elle ne vienne... Se développer à l'école c'est comme jouer à un jeu où les règles sont truquées et où on est sûr de perdre. C'est comme perdre son temps... mais alors là vraiment le perdre. C'est comme faire ses courses dans le supermarché de la connerie humaine. C'est comme cuire lentement à feu doux sans s'en rendre compte. C'est comme un barbecue avec des amis, mais c'est nous la grillade. Se développer à l'école, c'est comme être abandonné sur une aire d'autoroute pendant 20 ans. Se développer à l'école, c'est comme avoir le même mouchoir pendant une semaine alors qu'on est très très enrhumé.

Dans une journée d' "adulte", des fois on "peut" péter, et des fois non, mais quand on se développe à l'école, là, on ne peut JAMAIS péter !! Bref, aller à l'école pendant 20 ans, c'est comme ne pas pouvoir péter pendant 20 ans !!!!! (Autant dire que ça gonfle !) Se développer à l'école c'est comme désirer une salade de fruits toute simple et se voir servir un plat de saindoux avec des pois-cassés et ça tous les jours pendant 20 ans. Se développer à l'école c'est comme faire des milliers de kilomètres dans le mauvais sens (avec toujours le même paysage en vue). Aller à l'école, c'est comme se préparer à faire du vélo avec des roulettes jusqu'à 80 ans. C'est comme avoir le rôle du petit, du con, de l'inapte, de l'ignorant, de l'esclave, du faible, du pauvre, pendant 20 ans. C'est comme devoir jouer encore alors qu'on ne veut plus jouer. Se développer à l'école, c'est comme programmer une promenade avec son amoureux mais que-en-fait-y-a-pas-pu-venir-et-que-c'est-sa-grand-mère-moche-et-méchante-et-qui-pue-qui-est-là-à-la-place...

A vous maintenant !

Ecole de Guêpes

Se déscolariser n'est pas évident, c'est un peu comme sortir d'un attrape-mouches

ecoledeguepes

" Il est complètement noyé en ce moment" - " Il pédale dans la semoule " ...

Un prof et une étudiante se déscolarisent

motifs rosesPour détendre un peu l'atmosphère de ce TERRIBLE site internet ^^ (détente déjà amorcée avec l'incroyable suite de la fable du Colibri), je vous propose le texte d'une petite saynète de mon cru : un prof et une étudiante se déscolarisent...

 

MOTIFS FLORAUX

 


LE PROFESSEUR. Quel est le motif de votre absence ?

L’ÉTUDIANTE. Floral

LE PROFESSEUR. Un motif floral ?!! Mais vous plaisantez ?!

L’ÉTUDIANTE.  Pas du tout, je m'occupais de mes fleurs.

LE PROFESSEUR. Ce n'est pas un bon motif ça !

L’ÉTUDIANTE. Ha bon ? Vous n'aimez pas les motifs floraux ? C'est rare.

LE PROFESSEUR. Si ! Mais pas en la circonstance ! Je vous prie de motiver, autrement, votre absence.

L’ÉTUDIANTE. Eh bien, c'est que je n'étais pas très motivée.

LE PROFESSEUR.  Je m'en étais rendu compte figurez-vous, ici, vous faisiez un peu tapisserie depuis un moment déjà.

L’ÉTUDIANTE.  Ha bon !!

LE PROFESSEUR. Et cette fois, vous n'étiez vraiment pas motivée du tout... et donc vous ne vous êtes pas mue du tout ?

L’ÉTUDIANTE. Je ne suis pas venue, oui.

LE PROFESSEUR.  Mais pourquoi ?

L’ÉTUDIANTE. Eh bien laissez-moi essayer de motiver mon motif

LE PROFESSEUR.  Le floral ?

L’ÉTUDIANTE.  Oui, celui qui m'a rendu encore moins motivée que d'habitude.

LE PROFESSEUR. Eh bien essayez !

Lire la suite : Un prof et une étudiante se déscolarisent

ARTICLES AU HASARD

Humour | 02 Oct 2015 10:00 | Sylvain Rochex
Desco Consulting !

Cliquer sur l'image pour l'agrandir dans un nouvel onglet

HumourLire l'article
Réflexions philosophiques | 30 Aoû 2017 12:08 | Sylvain Rochex
​​​​​​Ne Rentrée pas, S​​orté​​e​​ !​ ​(de votre coquille)​ ​

 La Rentrée. Je ne peux pas le croire : cet espèce d'égrégore négatif surpuissant est toujours là, sensationnel, dégoulinant, [ ... ]

Réflexions philosophiquesLire l'article
Réflexions philosophiques | 04 Fév 2015 10:06 |
On nous a volé l'humanité, remettons-la dans nos coeurs

Cet article commence sur une petite note joyeuse et optimiste à l'égard de l'humanité...

  « A l'égard du peuple, [ ... ]

Réflexions philosophiquesLire l'article
Terre et permaculture | 07 Juil 2017 13:39 | Mathilde Anstett
Réponse d'Adrien Bellay et Clément Fleith suite à notre critique du film « L'éveil de la permaculture »

 

(Visible sur la page Facebook du fil l'Éveil de la permaculture, en réponse à l'émission de radio qui dénonçait le parti [ ... ]

Terre et permacultureLire l'article
Other Articles

sensortird

Crédit Photo originale : Par Khoyobegenn