Tragédie potagère: « La petite carotte coupée de ses racines »

carotteC'est l'histoire d'une bien jolie petite carotte, qui a poussé d'elle-même, protégée des grands vents, sous les tiges fanées du pied-mère. Elle est plutôt très tranquille, au beau milieu des bleuets, des coquelicots, des blettes et des topinambours, de la livèche, pas très loin d'un pied de cassis et d'un vieux pommier, caressée par le mouron des oiseaux, à côté du lamier rouge, de petits pieds de coriandre, de la lunaire, des jeunes salades et petits pois.

Deux grosses bottes boueuses ont écrasé une belle touffe de lamier, provoquant un tremblement de terre juste à côté de la petite racine. C'est assurément le début des ennuis. La petite carotte frémit de toutes ses radicelles.

« Toi, ma petite, il est temps que tu sociabilises avec des petites carottes de ton âge ! »

La carotte tente de faire pivoter sa racine sans succès pour s'assurer de la présence de petites carottes issues du même semis qu'elle à ses côtés. Elle les a toujours senti à sa manière innocente et humble de carotte, sans en chercher vraiment la preuve, car l'évidence ne se justifie pas. La grosse voix lui fait soudain douter de ses sens. Pourtant un léger frémissement du sol et un bourdonnement d'abeille vint lui confirmer, semble-t-il, qu'elle pousse à côté de plusieurs de ses sœurs. Alors ?

« C'est important pour les petites carottes de ton âge d'être en compagnie d'autres carottes du même âge.  »

Oui, monsieur acquiesce-t-elle en son for intérieur, je n'en doute pas une seule seconde. Mais c'est assez réducteur pour une vie  épanouie de carotte…

« Sinon, c'est l'anarchie, ma ptite ! »

« Si tu veux être une bonne petite carotte, il faut te mettre dans le rang, sinon on tirera jamais rien de toi. Toutes les carottes sont passées par là tu sais, c'est comme ça.»

La petite carotte aimerait bien raconter, à sa façon, qu'elle est bien, simplement, en compagnie de la livèche, des coquelicots, de la merlette qui lui chatouille les radicelles quand elle gratouille le sol, du puceron lanigère qui s'est installé sur les petits pois, et de surcroît elle aime l'odeur du cassis. Mais elle reste muette. Elle essaie de secouer une fane en guise de protestation, le jardinier n'est évidemment pas sensible au discret langage des plantes.

Une main s'empare de la petite carotte, à la base des feuilles, et tire violemment sur la minuscule racine qui s'arrache brutalement du sol. Tous les végétaux alentours ressentent la petite décharge électrique qui traduit la douleur de la carotte en langage végétal, mais le jardinier n'est pas sensible à ces fragiles fréquences. Il chantonne gaillardement « Savez-vous planter des choux à la mode de chez nous » pour cadencer sa besogne.

Voici notre petite carotte complètement déracinée.

Puis elle est repiquée dans une couche de sable qui gratte, serrée entre deux de ses congénères, sur un sol dépourvu de mouron protecteur, loin de la coriandre qui repousse la mouche de la carotte, des fleurs, de l'odeur du cassis et mise sous filets pour empêcher les oiseaux de gratter le sol. Comme sa racine est sectionnée, elle ne peut puiser l'eau suffisamment profond pour assurer sa subsistance, elle attend avec angoisse l'arrosoir chaque soir. Le sable est un milieu trop pauvre, qui absorbe l'eau trop vite. Sans le jardinier, voilà notre racine condamnée, dans ce milieu asséché.

Une nouvelle vie, morne, pleine d'ennui commence alors pour notre si jolie carotte qui avait de si jolies couleurs.

Notre carotte est scolarisée, mise sous dépendance jusqu'à l'obtention de son diplôme. Elle sera alors sélectionnée, prête à être mise sur le marché...

Pour ne pas heurter davantage les âmes sensibles, nous arrêterons ce récit avant sa fin tragique, car cette histoire menace de finir vraiment très très très mal, purée.

Je vous invite à trouver la fin et/ou ou la morale de cette histoire et de me l'envoyer sur ma messagerie: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., je publierai les réponses !

monocultureagriscoled