Le colibri, le renard et l'incendie ...

renardConnaissez-vous l'affable fable du colibri ?

Oui, bien sûr, qui ne la connait pas, de nos jours !? Elle s'est propagée dans la forêt à la même vitesse que l'incendie qui y fait rage.

Mais si, vous savez, ce sympathique petit oiseau, qui frénétiquement bat des ailes pour éteindre avec son petit bec le brasier qui détruit tout sur son passage...

Eh bien, pour changer un peu, nous allons partir en compagnie du renard; nous promener dans cette forêt, autant que faire se peut, parmi les espaces encore épargnés par les flammes...

Laissons le colibri à sa tâche...

Le renard s'est réveillé en panique ce matin, au fond de son terrier la chaleur était insoutenable, il a dû s'enfuir. L'incendie, dans la forêt, se propage à une vitesse fulgurante. Inquiet, voire paniqué, le renard galope à travers les arbres, à la recherche de compagnons avec qui s'entretenir pour trouver une solution collective à ce qui les menace tous. Il a bien compris qu'à lui seul, ses efforts seraient vains.

Ahuri, dans sa course il aperçoit un chevreuil endormi sous un érable, insensible à la fumée qui se répand maintenant partout. Il continue sa route, et avec un effarement toujours plus grand, il entrevoit un lapin qui souffle mollement sur une touffe d'herbe. Un chat sauvage aspire avec une paille l'eau de la rivière et la projette sur les flammes. Un sanglier, une belette et un épervier, chacun munis d'un dé à coudre, font la queue à la source.

« Ma parole, sont-ils tous devenus fous ? »

Et le renard continue sa course, à la recherche de confrères animaux à qui l'incendie n'aurait pas enfumé totalement l'esprit...

Au détour d'un virage, il tombe truffe à truffe avec l'ours. Celui-ci tient délicatement un seau minuscule entre ses griffes puissantes et s'achemine en dandinant vers la rivière pour le remplir.

Eberlué, le renard lui demande:

« Mais, que fais-tu, avec ce petit seau, que fais-tu ? Ne vois-tu pas le feu, autour, ne vois-tu pas l'URGENCE ???

Et l'ours, placide :

-  ... Je fais ma part du colibri !

- MAIS, TU ES UN OUUUUURS !!!!! »