Frères de Taizé, vous vivez réellement de votre travail ?!!

taizéA l'attention des frères de Taizé,

Je suis toujours surpris et blessé au plus profond de découvrir à quel point des chrétiens vénèrent continuellement les Dieux du Capital et de l'État.

Je peux lire sur le site internet de Taizé : « Les frères de la communauté de Taizé vivent de leur seul travail » — mention que j'ai d'ailleurs toujours entendue depuis que j'ai connu Taizé en 2005.

Premièrement qu'est-ce que « le travail » ? Et que signifie « vivre de son travail » ? N'est-ce pas 2 Dieux invoqués du Capital et de l'État ?

Iriez-vous aussi comme une majorité de Chrétien nous parler du Dieu des ÉLECTIONS ou du Dieu de L'ÉDUCATION NATIONALE sans plus de recul que ça ? Iriez-vous aussi à bénir des Smartphones ou des cartables d'écolier comme certains Chrétiens (prêtres) ? Vivre en Christ ou vivre dans le Capital et l'État me paraît radicalement opposé et je suis toujours surpris de comment une majorité de chrétien honorent beaucoup d'autres Dieux que Jésus Christ (pris au sein du Capital et de l'État).

Deuxièmement, il me semble que c'est faux, j'y vois une sorte de Mensonge pur et dur, vous ne vivez pas de votre seul travail, vous vivez en grande partie de L'ARGENT généré par ce travail. Par l'intermédiaire de « la boutique », vous êtes des marchands et d'ailleurs vous avez des esclaves (que l'on nomme : "employés" à cette époque). Je pense que quand un homme ou un groupe d'homme se met à avoir des esclaves à son service, un seuil spirituel gravissime a été franchi (qui contient une Némésis).

Je crois savoir que le travail de la poterie vous permet effectivement de manger dans votre propre vaisselle en terre cuite et que quelques frères cultivent la terre (+ d'autres sortes de travaux que j'oublie certainement, auto-construction et bois de chauffage peut-être). Pour cette catégorie de travaux uniquement, vous pouvez envisager de dire que vous vivez de ce vous faites. C'est-à-dire que — sur ces points uniquement — vous tirez vous-mêmes ce qui vous fait vivre de la terre ou vous tendez vers ça.

Pour le reste, vous vous en remettez au Dieu ARGENT (Mammon), vous êtes dépendant de lui et donc travaillez pour lui (et pourtant « nul ne peut servir deux maîtres »).

Ce qui me gène le plus dans tout ça, c'est que vous avez pris tel quel le concept frauduleux et mensonger de la société capitaliste en parlant de « vivre de son travail ». Pour cette société affreuse, injuste et mortifère (et donc apparemment pour vous également, frères de Taizé) : vit de son travail (est "autonome"), celui qui échange son travail contre de l'argent, suffisamment pour subvenir à ses besoins (besoins qui contiennent toujours le superflu que la Propagande nous fait mettre dans les besoins). [Cette vision fausse et faussée du « vivre de son travail » est la première chose qu'on apprend à l'École — dans le système de Propagande numéro un du système ]

Du point de vue la Bible, et non, du système capitaliste : vit de son travail (est réellement autonome), celui qui tire directement de la terre sa subsistance, sans faire peser sur d'autres ses besoins, ou sans s'en remettre à quelconque Système, à fortiori sans en passer par Mammon.

Si vous étiez juste vis à vis de la bible (et de vous mêmes et de nous), il vous faudrait nous donner les deux parts à partir de : « nous vivons de notre seul travail ». "Nous vivons de notre seul travail pour telle part, et nous dépendons encore du système (lié à Mammon) pour telle autre part". Et de cette façon, ça présente les choses de façon beaucoup plus dynamique, car ça permet ensuite d'être appelé à dire quel est l'effort et la direction prise pour augmenter la première part et faire diminuer la seconde (sinon c'est vraiment trop confortable et facile !). Et ce mouvement, je pense, est le seul qui soit réellement profitable en terme de solidarité humaine. Détruire peu à peu Mammon pour soi, est le meilleur moyen d'aider les autres, également aux prises avec Mammon. Car lorsque nous sommes tous aux prises avec Mammon, notre lien, donc notre religion (et nos relations), sont aussi en Mammon. Quand certains rompent le fil qui les lie à Mammon pour chercher Dieu, alors seulement le lien qui unit les hommes peut commencer d'exister en Dieu, Dieu peut se répandre, et gagner du terrain sur Mammon.
Alors plutôt que de chercher à aider des gens qui habitent à des milliers de kilomètres, plutôt que de prendre sans arrêt l'avion (pour polluer) et soi-disant aller aider les autres : je vous invite à cesser de penser que vous vivez de votre seul travail pour vous mettre en chemin pour vivre effectivement de votre travail, pour augmenter chaque jour la part réelle du « nous vivons de notre travail » mais pas au sens de l'argent récolté, mais au sens de ce que vous tirez vous-mêmes et transformez de votre environnement immédiat (en le respectant et en l'aggradant, il va de soi). Bref, faire diminuer chaque jour la part liée au système de mort (Mammon).
Et puis, surtout, à l'avenir être sincère avec tout ça, au lieu de balancer facilement une petite formule du système capitaliste pour vous en laver les mains à peu de frais, et pour passer pour des valeureux et des vertueux aux yeux de la majorité (qui est totalement rompue aux Dieux du Capital et de l'État — et perdue —).

Très bons sentiments par ailleurs,

Sylvain Rochex, 10 avril 2017